KARATE CLUB SILLINGY

KARATE CLUB SILLINGY

Orientation Du Club

                                                    
                                                              

                                 ORIENTATION DU CLUB

 

                                UNE VOIE POUR TOUS ET TOUTES.


 

 

Mr VITULANO est convaincu que le karaté-do peut être accessible à tous ,il suffit que les professeurs aillent vers les jeunes et,qu'ils aient une méthode de transmission pour chaque situation ;pour cela il faut travailler et découvrir d'autres pédagogies appropriées ce qui amène à une remise en question perpétuelle et éviter le Karaté "cocooning".

Ne pas attendre les élèves dans son club mais être capable d'aller sur leur terrain, sur leur lieu de vie pour leur transmettre un art de vivre; ils sont demandeurs mais n'ont pas les moyens de payer des cotisations. Il faut savoir si, on devient chef d'entreprise d'une activité ou si l'on est un professeur/transmetteur/éducateur qui, a certes besoin de subsisté, mais ou le profit n'est pas prioritaire.      

 

    

 

 

                                         Pédagogie :  

 

   Mr VITULANO souhaite conserver dans son club les origines du   KARATE-DO (voie de la main vide) et l'orientation du grand maître ANKO ITOSU, cheville ouvrière de la modification de cet art martial ancien en une activité pédagogique compatible avec les temps modernes.Ne pas changer ce trésor qu'est cet art martial mais mettre en avant ,par temps de paix, l'accomplissement de soi à travers la pratique des arts martiaux.

 

 

                                                 Valeurs éducatives:

 

Pour les enfants, la pratique du karaté-do vise à canaliser leur agressivité naturelle pour la transformer en une combativité contrôlée et créative.Quelle meilleure base pourrait-on leur donner pour les conduire sur les chemins de la vie?

L'acquisition de nouvelles habiletés motrices est rapide mais, la mémorisation gestuelle est difficile et demande du temps.La pratique est plus éducative et ludique de 6 ans à 12 ans, la spécialisation technique commence à l'age de 12 ans et s'adapte au développement psychomoteur des adolescents;

 

 Pour les plus grands de 16 à 18 ans et les adultes, l'entraînement s'orientera vers la recherche d'un équilibre psychique et physiologique et sera, par conséquent plus intériorisé.Le but étant le contrôle de l'énergie interne cette pratique pourra se poursuivre sous cette forme tout au long de son existence, tout en assurant un maximum d'efficacité pour un minimum d'effort.

 

La recherche d'intégration et d'adaptation sociale du Karaté-do s"exprime au travers de son code moral qui prône: le sens de l'honneur, la fidélité, la sincérité, le courage, la bonté et la bienveillance, la droiture, le respect, la modestie et l'humilité, le contrôle de soi. Chacune de ces qualités représentent un objectif précis et deviennent un acquis définitif à un moment ou un autre; lorsque cet objectif est atteint, il devient partie intégrante de l'individu.

 

L'étude du Karaté n'était pas un sport mais un art martial! Cet amalgame de certains parents ou élèves amène à des abandons et il faut vraiment insisté sur ce fait dans un souci d'honnêteté, de franchise pour les élèves et les parents ; la voie martiale est l'un des (derniers) domaines proposant des repères présents sur toute une vie . C'est l'apprentissage du respect de l'autre, de l'humilité, d'un effort mené ensemble et ne reposant pas sur la défaite d'autrui, mais aussi de l'engagement réel lorsqu'il est incontournable et « juste ». Il propose de vraies valeurs transposables dans le quotidien. Pratique sportive et pratique martiale ont sans doute quelques valeurs communes, mais se retrancher derrière ce type de discours c'est contribuer à maintenir un écran de fumée devant l'essentiel, qui reste parfaitement antinomique pour l'une et pour l'autre. Le sport est fait pour l'ego, et pour le regard venu de l'extérieur. Le Karaté-do authentique, c'est en soi, pour soi, il n'y a rien à voir, à faire voir. En Karaté-do l'ennemi est dedans, pas dehors ; une orientation qui ne va certes pas mobiliser les foules de2010/2011.

 

Les élèves savent que tout est axé sur l'expérience, la remise en question est quotidienne pour cette raison il y a pas mal d'abandons(surtout les pré ados) car il n'est pas facile de se remettre en questions et d'accepter ses faiblesses. Une voie difficile car les lettres de noblesse de cet art ne sont pas faciles à suivre, le chemin est jonchée d'embûches et, des personnes « bien attentionnées », au nom d'une pédagogie nouvelle proposeront des méthodes de facilité et sportives ; il serait facile de transformer le karaté en sport ou loisir mais Mr VITULANO s'y refuse même si cela se répercute sur le nombre d'inscriptions.

 

L'étude des arts martiaux n'est pas l'étude d'un programme défini devenu bien succinct, ce qui correspond à une attitude générale de notre société, mais à un épanouissement personnel et à une créativité de tous les instants. Soit vous lisez un livre pour en comprendre le sens caché, comprendre le sens des mots, des phrases et du véritable contenu ou vous vous contentez du résumé ; beaucoup d'élèves sont partis et d'autres partiront car ce n'est pas une voie facile ; a voir la fidélité des adhérents les plus férus on ne peut que constater la réussite de cette transmission d'une tradition sans tomber dans les travers d'un certain modernisme ;savoir reconnaître les valeurs de la tradition comme les valeurs d'une famille unie et ne pas tourner en dérision les valeurs qui sont les supports d'un être humain. Au contraire on a besoin des anciens et de la richesse de leurs expériences, cela s'appelle la transmission et fait partie de l'enseignement traditionnel. Les tâches sont variées et complexes, car elles doivent éduquer le corps et l'esprit dans des domaines aussi variés que complémentaires, tels que le combat, l'expression martiale et le Kata. L'apprentissage d'un art martial s'étend sur toute une vie, il n'y a pas d'âge pour sa pratique ; c'est une différence essentielle avec la compétition et avec certains autres sports.



 

                             

 

 

Nous ne pouvons pas répondre, non plus, aux différentes sauces du soi-disant karaté moderne. Nous ne pouvons faire du karaté-danse ou karaté-gym car nous sommes incapable de faire d'un art martial une caricature; l'utilisation du terme karaté dans ce contexte est du marketing et est d'une aucune efficacité réelle ceci convient trés bien aux clubs de remise en forme.


 

Désolé nous ne sommes pas un club de remise en forme!

 

                                         Martialement votre . DANIEL



21/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres